Le moment Potemkine

 Comment explose une mutinerie ? Comme tous les soulèvements : par l'abus de trop. Sur le cuirassé Potemkine, l'arrogance des officiers, leur mépris aristocratique et leur brutalité ne sont pas encore (...)

 Article original.

Mis en ligne par Frédéric Lordon
 13/12/2019

 Comment explose une mutinerie ? Comme tous les soulèvements : par l'abus de trop. Sur le cuirassé Potemkine, l'arrogance des officiers, leur mépris aristocratique et leur brutalité ne sont pas encore (...)

La pompe à phynance
Contre le système bancaire-actionnaire, le blog de Frédéric Lordon.

« De quoi Ubu est-il fondamentalement la figure ? Du despote parasitaire. Quelle est la puissance despotique d’aujourd’hui qui soumet absolument le corps social et le laisse exsangue d’avoir capté la substance de son effort ? Certainement pas l’Etat – dont on rappellera qu’il restitue en prestations collectives l’ensemble de ses prélèvements… – mais le système bancaire-actionnaire qui, lui, conserve unilatéralement le produit intégral de ses captations. »

Frédéric Lordon est économiste et philosophe.

Nouveautés sur le Web

Des « petits rats » et du journalisme selon Ariane Chemin

Résumé des épisodes précédents : le 24 décembre, vingt-huit danseuses du corps de ballet de l'Opéra de Paris dansent un extrait du « Lac des cygnes » sur le parvis de Garnier devant une foule (...)
3/02/2020

Contre « la-démocratie »

Quand Agnès Buzyn annonce aux personnels hospitaliers cette formidable innovation dont elle leur fait la grâce : des postes de beds managers, à quoi avons-nous affaire ? Plus exactement à quel type (...)
20/01/2020

Quelle « violence légitime » ?

Ils auront matraqué des personnes âgées, frappé des handicapés en chaise roulante, tiré au LBD sur des ados, agenouillé des classes entières, lancé des grenades à l'intérieur des appartements, tué (...)
14/01/2020

Le moment Potemkine

Comment explose une mutinerie ? Comme tous les soulèvements : par l'abus de trop. Sur le cuirassé Potemkine, l'arrogance des officiers, leur mépris aristocratique et leur brutalité ne sont (...)
13/12/2019

Le capitalisme ne rendra pas les clés gentiment

Ce texte est la version augmentée d'un entretien réalisé avec Joseph Andras pour « L'Humanité » sous le titre : « On ne demandera pas au capital d'envisager gentiment de rendre les clés » (9 (...)
22/11/2019

La précarité tue, le capitalisme tue, le macronisme tue

De France Télécom à Lubrizol, en passant par l'AP-HP, l'éducation nationale, la SNCF, La Poste, Lidl, et finalement Anas, étudiant lyonnais, le capitalisme tue. En direct ou en différé. Le (...)
15/11/2019

Détruire le capitalisme avant qu'il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)

On se croyait en start-up nation. On se retrouve à Tchernobyl. Qu'en un instant tout le glamour de pacotille de la Station F et des écrans tactiles s'écroule pour faire revenir d'un (...)
7/10/2019

Où est Steve ? (et où va la police ?)

On peine à le croire et pourtant il le faut. Dans la France de Macron, il est désormais possible d'aller à une fête et de n'en pas revenir. Dans la France de Macron, la police a tout pouvoir. (...)
15/07/2019

Les sociopathes (de France Télécom à Macron)

Concédons d'emblée que la catégorie de « sociopathe » n'est sans doute pas ce qu'on fait de mieux en la matière. Ici, du moins à condition de lui donner ce qu'il faut de prolongements, (...)
31/05/2019

Après « l'Europe sociale », « l'Europe démocratique »… (ou l'art de regarder (...)

Quand un problème est trop embarrassant, il y a toujours la possibilité de regarder ailleurs. Avec une parfaite constance dans l'évitement, un sens du slogan qui fait penser à une publicité de la (...)
17/05/2019
 Bitin | 2008 · 2020