International Consortium of Investigative Journalists
"We’re running low on resources"

"We’re running low on resources or carrying out maintenance. Please try again soon (...)"

Alors que le hashtag #panamapapers se diffusait à la mesure du scandale planétaire naissant – soit la plus grande fuite de l’histoire du journalisme (des millions de documents, 2 600 giga octets de données secrètes) mettant à jour une évasion fiscale d’une ampleur inédite, impliquant pas moins de 12 chefs d’Etat (dont cinq en activité), Patrick Balkany ? Jérome Cahuzac ? en tout cas environ 1000 Français, ainsi que de nombreuses célébrités – le site de l’icij, qui a coordonné ce travail journalistique, n’a pas réussi à encaisser cette surcharge de visites.

Les équipes en charge de la maintenance auront cependant très vite réagi, le site redevenant rapidement accessible dimanche, tard dans la soirée. Reste à savoir si il aura suffisamment de ressources pour encaisser le pic d ’audiance de ce lundi matin…

Rappel des faites (Le Monde

Les « Panama papers » mettent en lumière un incroyable tableau : plus de 214 000 entités offshore créées ou administrées par Mossack Fonseca, depuis sa fondation en 1977 et jusqu’en 2015, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients issus de plus de 200 pays et territoires.

- Le Monde et 106 autres rédactions dans 76 pays, coordonnées par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), ont eu accès à une masse d’informations inédites qui jettent une lumière crue sur le monde opaque de la finance offshore et des paradis fiscaux.
- Les 11,5 millions de fichiers proviennent des archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore, entre 1977 et 2015. Il s’agit de la plus grosse fuite d’informations jamais exploitée par des médias.
- Les Panama Papers révèlent qu’outre des milliers d’anonymes, de nombreux chefs d’Etat, des milliardaires, des grands noms du sport, des célébrités ou des personnalités sous le coup de sanctions internationales ont recouru à des montages offshore pour dissimuler leurs actifs.

De nombreuses banques sont bien évidemment impliquées, dont la Société Générale :


#PANAMAPAPERS -> A suivre dans votre rubrique Economie


Selon Wikipedia, l’International Consortium for Investigative Journalism (ICIJ) (littéralement « Consortium international pour le journalisme d’investigation ») est une émanation du Center for Public Integrity (CPI). Cette émanation permet de ne plus centrer les enquêtes uniquement sur les États-Unis. Le consortium, comptait en 2013, 160 membres journalistes dans 60 pays.

L’encyclopédie participative précise : "Trois journalistes français sont membres de l’ICIJ : Fabrice Arfi et Karl Laske, journalistes d’investigation à Mediapart ainsi qu’Aurore Gorius, journaliste indépendante".

Mis en ligne par :   Bruno

mai 2017
Aucun événement

Bitin.fr

NetActu